skip to Main Content

29 octobre, 2001

Toronto, Ontario – Le premier prix Elinore et Lou Siminovitch de théâtre a été décerné ce soir au metteur en scène torontois Daniel Brooks, un des plus brillants artistes de l’univers théâtral canadien. Au cours d’une cérémonie tenue dans la salle historique du Hart House Theatre de l’Université de Toronto, Daniel Brooks a reçu le chèque ainsi qu’une œuvre d’art originale des mains de M. Tony Comper, président du conseil et chef de la direction de la Banque de Montréal, de Mme Elizabeth Comper, présidente du Comité des fondateurs et de M. Lou Siminovitch.

Créateur, metteur en scène, auteur et comédien, Daniel Brooks apparaît, à 43 ans, comme un artiste prolifique et aux talents variés, acclamé et primé notamment pour des œuvres telles queHere Lies Henry, The Noam Chomsky Lectures, House et Faust . Parmi les prix qu’il a obtenus ou pour lesquels il a été mis en nomination, mentionnons le Dora Mavor Moore Award, le Chalmers Award, l’Edinburgh Fringe First Award et le Prix du Gouverneur du général du Canada. Il a été cofondateur de la compagnie de théâtre Augusta, metteur en scène au Soulpepper Theatre et auteur en résidence au Tarragon Theatre.

Il s’est attaqué, avec idéalisme et intrépidité, à des œuvres complexes, aussi bien contemporaines qu’historiques. Sa rigueur, communicative et stimulante, inspire les artistes, notamment les comédiens et les scénographes qu’il réunit à l’intérieur d’ensembles voués à la recherche. Plus remarquable encore, Brooks a réussi à travailler de manière autonome et à se tailler une réputation enviable à l’extérieur des cadres des grandes compagnies. Il est, dans tous les sens du terme, un artiste indépendant, qui transforme consciemment et fièrement la scène en un lieu de débats moraux et de merveilles théâtrales.»

Prenant la parole au nom de la Banque de Montréal, commanditaire du prix et hôte de la cérémonie, M. Tony Comper a déclaré : «Daniel Brooks est l’incarnation parfaite des valeurs du prix Siminovitch et nous lui présentons nos félicitations. Tout comme les Siminovitch, Brooks a fait preuve d’un niveau d’excellence exceptionnel et d’enthousiasme pour le mentorat, en plus de consacrer toute sa vie à son art. Il n’a certainement pas fini de nous fasciner.»

Une partie du prix de 100,000$, soit 25,000$, sera remise à un protégé choisi par le lauréat. Brooks a choisi Chris Abraham, un jeune metteur en scène, scénographe et dramaturge. Abraham a déjà remporté le Dora Award, ainsi que les prix Ken McDougall et John Hirsch de 1999, décernés à un jeune menteur en scène. Parmi ses réalisations, mentionnons Easy Lenny Lazmon and the Great Western Ascension, The Kabbalistic Psychoanalysis of Adam P. Tzaddik et I, Claudia .

Le prix Elinore et Lou Siminovitch de théâtre, le plus important prix du genre au Canada, doit son nom à l’un des scientifiques les plus réputés du Canada et à feu son épouse, qui était dramaturge. Leur détermination, leur engagement envers l’excellence et leur foi dans le mentorat sont indissociables du prix qui porte leur nom.

Back To Top
×Close search
Rechercher