skip to Main Content

26 octobre 2004

MONTRÉAL – BMO Groupe financier a annoncé aujourd’hui que le Prix Elinore et Lou Siminovitch de théâtre de 2004, la plus importante récompense annuelle dans le domaine du théâtre au Canada, avait été décerné à la metteure en scène Jullian Keiley. Le jury a choisi Mme Keiley parmi les 59 metteurs en scène canadiens qui avaient été mis en nomination. Le nom de la lauréate a été dévoilé lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au célèbre Hart House Theatre de l’Université de Toronto.

Selon une citation du jury, le travail de Mme Keiley « est fabuleusement original et extrêmement ingénieux. C’est une artiste qui fait preuve d’une vision originale et novatrice et dont les expérimentations, tant sur le plan de la forme que du contenu, créent des moments magiques tant pour le public que pour les comédiens. Tout à la fois cérébrales et viscérales, ses productions explorent souvent les fondements de l’art de la scène avec un effet saisissant. »

Mme Keiley est la fondatrice et directrice artistique de la compagnie Artistic Fraud of Newfoundland, pour laquelle elle a mis en scène plus de 14 pièces dont les textes et la musique sont, en majorité, des créations originales du dramaturge Robert Chafe et de la compositrice Petrina Bromley. Depuis 10 ans, Mme Keiley travaille avec la compagnie Artistic Fraud au développement d’une technique chorégraphique et de mise en scène unique en son genre fondée sur la rigueur mathématique et la musique, désignée sous le nom de kaléidographie. Mme Keiley enseigne cette technique novatrice dans les universités et les instituts de formation professionnelle partout au pays depuis six ans. Elle est également metteure en scène pour d’autres compagnies locales. Elle a, tout dernièrement, mis en scène les pièces Tempting Providence et Jack 5-Oh, pour la compagnie Sheila’s Brush au Theatre Newfoundland Labrador. Mme Keiley enseigne aussi le théâtre, avec spécialisation en chœur, à la Memorial University et à l’École nationale de théâtre du Canada.

Le jury, présidé par Leonard McHardy, copropriétaire et cofondateur de TheatreBooks de Toronto, se composait de Marie-Hélène Falcon, (Montréal, QC), cofondatrice, directrice générale et directrice artistique du Festival de Théâtre des Amériques; de Robert Wallace, (Toronto, ON), dramaturge et professeur d’anglais et d’études d’arts dramatiques à l’université York; de Mary Walsh, (St. John’s, T.-N.), metteure en scène, dramaturge et comédienne et de Bob White, (Calgary, AB), directeur artistique de la compagnie Alberta Theatre Projects de Calgary.

« Pour sélectionner les cinq metteurs en scène exceptionnels qui allaient figurer sur la liste restreinte des candidats de cette année, le jury a dû étudier les dossiers d’un nombre considérable de candidats ayant une grande diversité de styles de travail, a souligné M. McHardy. Pour le jury, la technique de création théâtrale étonnamment innovatrice de Mme Keiley a été déterminante dans le choix de la lauréate. »

Tony Comper, président du conseil et chef de la direction de BMO Groupe financier, le commanditaire fondateur du Prix Siminovitch, a applaudi à ce choix. « Au nom de BMO Groupe financier, qui soutient depuis toujours les arts au Canada, je suis très heureux de féliciter Mme Keiley pour l’excellence dont elle fait preuve. Le Prix Siminovitch vise à stimuler la créativité et l’innovation dans le monde du théâtre au pays . En outre, il vise à célébrer le théâtre au Canada et les artistes talentueux qui, à l’instar de Mme Keiley, contribuent à la vitalité de cette communauté. »

Mme Keily s’est vu décerner un chèque de 75,000$ et sa protégée et metteure en scène associée, Danielle Irvine, un chèque de 25,000$. Les fondateurs ont structuré le Prix Siminovitch de façon à souligner l’importance du mentorat dans le monde du théâtre au Canada.

En plus d’être la lauréate du Prix Siminovitch de théâtre, Mme Keilley a également reçu le Prix John-Hirsch de 1997 du Conseil des Arts du Canada décerné à de nouveaux metteurs en scène très prometteurs et elle a été nommée artiste de la relève de l’année 1996 par le Newfoundland and Labrador Arts Council.

La protégée de Mme Keiley, Danielle Irvine, a, pour sa part, mis en scène plus de 50 pièces et enseigne à l’École nationale de théâtre du Canada, à Montréal, depuis quatre ans. Elle a fait partie de la troupe du Stratford Festival of Canada pendant deux saisons et a été la première metteure en scène à passer par le Conservatory for Classical Theatre Training. Elle a été la lauréate du prix John-Hirsch de 1999 du Conseil des Arts du Canada en tant que metteure en scène, et a participé à l’atelier de maître sur la mise en scène au World Stage Festival de 2000.

Les cinq finalistes sélectionnés parmi les 59 metteurs en scène canadiens qui avaient été mis en nomination, soit le plus grand nombre de candidatures jamais soumises à ce prix, sont : Lois Brown (St. John’s, T.-N.), Martin Faucher (Montréal, QC), Eric Jean (Montréal, QC), Jillian Keiley (St. John’s, NF) and Alisa Palmer (Toronto, ON).

Créé en 2001, le Prix Siminovitch de théâtre porte le nom de Lou Siminovitch, éminent scientifique, et de sa regrettée épouse Elinore, dramaturge. Commandité par BMO Groupe financier, le plus important prix annuel de théâtre canadien vise à reconnaître le travail d’un metteur en scène, d’un dramaturge ou d’un scénographe; il est accordé en alternance sur un cycle de trois ans. C’est Daniel Brooks qui a lancé le premier cycle, en 2001, en remportant le prix pour la mise en scène; en 2002, Carole Fréchette se voyait décerner le prix pour la dramaturgie, et en 2003, Louise Campeau obtenait le prix pour la scénographie.

Discours d’acceptation prononcé par Jillian Keiley, lors de la cérémonie de remise du Prix Siminovitch de théâtre 2004, tenue le 26 octobre 2004.

Personne-ressource : 
Lucie Gosselin, lucie.gosselin@bmo.com, (514) 877-1101

Internet: www.prixsiminovitch.com

Back To Top
×Close search
Rechercher