skip to Main Content

Vanessa Porteous, Président du jury

Vanessa est une metteure en scène et dramaturge établie à Calgary. De 2009 à 2017 elle a été Directrice  artistique de Alberta Theatre Projects. Tout récemment, elle a mis en scène la première mondiale de Bronte: The World Without de Jordi Mand (Festival de Stratford) la première mondiale de To the Light de la Lauréate  du Prix Siminovitch Evelyne de la Chenelière, traduction de John Murrell (ATP), et The Humans à Theatre Calgary. Parmi d’autres mises en scène, notons la première mondiale de Gracie, de la Lauréate Siminovitch Joan MacLeod (ATP/Belfry Theatre); la première mondiale de Cockroach de Jonathan Garfinkel, d’après le roman de Rawi Hage (ATP), Christina The Girl King de Michel Marc Bouchard, traduction de Linda Gaboriau (Festival de Stratford), Charlotte’s Web (ATP), You Will Remember Me de François Archambault, traduction de Bobby Theodore (ATP), The Penelopiad de Margaret Atwood (ATP et Arts Club Theatre), When That I Was (The Shakespeare Company), The Erotic Anguish of Don Juan (ATP, deux fois) et Pinocchio par le The Old Trout Puppet Workshop (ATP, Magnetic North Theatre Festival), The Syringa Tree (ATP deux fois, et 1000 Islands Playhouse), et L’enfant et les sortilèges (Calgary Opera). PRIX: Deux Betty Mitchell Awards for Outstanding Direction. À venir: Amahl and the Night Visitors (Calgary Opera).

Marie Farsi

Marie est une metteure en scène et femme de théâtre qui a été formée et a œuvré à travers le Canada et sur la scène internationale. Elle fondé la compagnie de forme expérimentale Babelle Theatre de Vancouver dont elle est co-directrice artistique. Son travail à Babelle a été qualifié de trippant, intelligent et follement inventif. Son travail de metteure en scène l’amène à diriger des textes classiques, de nouvelles pièces canadiennes, des sketches de comédie et du théâtre pour jeune public, à développer des nouveaux textes avec leurs auteurs, et à concevoir des spectacles de marionnettes. Marie n’a pas peur de prendre des risques, de contourner l’espace physique et les conventions théâtrales pour offrir un autre accès aux arts aux jeunes et aux publics plus aventureux. C’est une artiste avec un point de vue ludique sur les conventions dramatiques – ses spectacles opèrent selon certaines règles qu’elle inverse peu à peu, encore et encore.

Marie a fait des mises en scène et collaboré avec Rumble Theatre, Théâtre La Seizième, and Porte-Parole. Pour la saison 2018/19, elle était Directrice artistique associée avec Chris Abraham au Crow’s Theatre. Elle a également été assistante à la mise en scène au Festival de Stratford, à Bard on the Beach et au ArtsClub.  Ses mises en scène préférées et les plus remarquées: GHOST QUARTET (Crow’s Theatre); THE HUNS (Toronto Fringe 2019); SURVEIL (Hip. Bang! – Prix du Risque artistique au Vancouver Fringe 2018); ALL MY FRIENDS ARE ANIMALS (co-production avec Axis Theatre); MOVEMENTS 1&2; RIVULETS (sept mises en nomination pour le prix Jessie Richardson, y compris Excellente mise en scène et Production dans un petit théâtre); SEABIRD IS IN A HAPPY PLACE (2015 lauréat du OOB Short Play Festival/NYC) et THE 4th GRADERS PRESENT AN UNNAMED LOVE-SUICIDE (Rumble Theatre). Plus de details à mariefarsi.com.

Émilie Monnet

Au croisement entre le théâtre, la performance et les arts médiatiques, la pratique d’Émilie Monnet s’articule autour des questions d’identité, de mémoire, d’histoire et de transformation. Ses œuvres privilégient les processus de création collaboratifs, et sont présentées le plus souvent sous forme de théâtre interdisciplinaire ou de spectacles immersifs. Artiste en résidence au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui de 2018 à 2021, elle y a présenté sa dernière création OKINUM en octobre 2018. This Time Will Be Different, sa toute nouvelle création co-créée avec la chorégraphe Lara Kramer, sera présentée au FTA en juin puis en Écosse en août. Depuis 2016, elle présente également Scène contemporaine autochtone, une plateforme pour la diffusion des arts vivants autochtones. La prochaine édition de Scène contemporaine autochtone sera présenté à Édimbourgh cet été en partenariat avec le Edinburgh International Festival, Edinburgh International Book Festival et le Edinburgh Fringe Festival. Émilie est d’origine anishnaabe et française et a grandi en Outaouais et en Bretagne. Elle vit actuellement à Tiohtià:ke/Mooniyaang/Montréal. onishka.org

Émilie Monnet directrice artistique / artistic director ONISHKA & Scène contemporaine autochtone / Indigenous Contemporary Scene

Bobby Theodore

Bobby Theodore est scénariste, auteur dramatique, dramaturge et traducteur. Bobby a travaillé sur plusieurs séries télévisées dont Murdoch Mysteries, Flashpoint, et Knuckleheads (adaptation de la bande dessinée québécoise mythique, Têtes à claques). Après sa sortie de l’École nationale de théâtre dans la section dramaturgie en 1998, il a été finaliste pour le Prix du Gouverneur général en 2000 pour sa traduction de 15 Secondes de François Archambault. Depuis, Bobby a traduit plus de 25 pièces du français en anglais. Parmi ses plus récentes traductions The Just (Les Justes) d’Albert Camus (Talonbooks, 2017), An Accidental Death (Mort accidentelle) de François Archambault, et Public Enemy d’Olivier Choinière. Pour la scène, Bobby a co-créé 300 Tapes (avec Ame Henderson), spectacle qui a eu sa première au Theatre Centre à Toronto et au Alberta Theatre Projects (ATP) à Calgary. En 2014, sa traduction de You Will Remember Me (Tu te souviendras de moi) de François Archambault a eu sa première à ATP, a reçu le Betty Mitchell Award for Outstanding New Play, et a été produite à travers le Canada et aux USA. Actuellement, Bobby travaille à une adaptation de film, une pièce pour jeune public à propos d’un garçon qui se cache dans la tête d’un homme, et il collabore (avec le metteur en scène Viktor Lukawski) à Manipulator, un spectacle inspiré de la vie et de l’œuvre de Jerzy Kosinski. Bobby lance à droite et il est dramaturge de traduction à la résidence Glassco à Tadoussac.

Adrienne Wong

Adrienne Wong œuvre aussi bien en théâtre que dans le domaine numérique. Elle s’est produite dans d’anciennes morgues, des centres des sciences actuels, des galeries d’art au beau milieu de la nuit et au Centre national des arts à Ottawa. Parmi ses projets Web The Apology Generator, qui lui a valu le premier poste d’Artiste en résidence à Q à CBC Radio, et SadSongs.ca, une commande de Nightswimming Theatre à Toronto. Parmi ses autres contributions pour la radio, elle a écrit, interprété et mis en ondes des pièces, elle a également contribué à North by Northwest et The Afternoon Show, pour CBC Radio Vancouver. Landline (créé avec Dustin Harvey) est une création pour enregistrement audio et SMS qui a fait une tournée nationale et internationale pendant cinq ans. Me On The Map (créé avec JD (Jan) Derbyshire), un spectacle pour jeune public qui traite de planification urbaine et de la prise de décision collective a été nominé pour un prix Jessie Richardson à Vancouver et a été sélectionné en 2017 pour la Colonie des auteurs dramatiques du Banff Centre for Arts and Creativity. Les œuvres d’Adrienne ont été publiées dans Canadian Theatre Review, CdnTimes, et l’anthologie Asian Canadian Theatre. Jusqu’en 2013, Adrienne a été Productrice artistique au Neworld Theatre de Vancouver où elle a commandité et produit 11 « podpièces » en partenariat avec le Playwrights Theatre Centre et Martin King. Elle est actuellement Productrice artistique de SWS Performance, Directrice du Festival of Live Digital Art (foldA), et elle co-édite le magazine SWS en ligne de CdnTimes. Adrienne est établie à Banff, Alberta, et elle détient un BFA du département des arts contemporains de l’université Simon Fraser.

Back To Top
×Close search
Rechercher