skip to Main Content

Des metteurs en scène du Québec, de l’Alberta et de l’Ontario sont dans la course pour l’obtention du prix le plus important dans le domaine du théâtre canadien

MONTRÉAL, le 3 octobre 2007 – BMO Groupe financier, qui parraine le Prix Elinore et Lou Siminovitch de théâtre, a annoncé aujourd’hui les noms de quatre metteurs en scène au talent exceptionnel qui ont été placés sur la liste des finalistes pour remporter le prix, d’un montant de 100,000$. Le Prix Siminovitch est le plus important à être offert dans le milieu du théâtre canadien, et il sera remis à Toronto, le 29 octobre 2007.

Les quatre finalistes ont été choisis parmi 26 des meilleurs metteurs en scène professionnels du Canada ayant été mis en nomination. Voici les noms des finalistes :

Brigitte Haentjens (Montréal, Québec)
Ron Jenkins (Edmonton, Alberta)
Alisa Palmer (Toronto, Ontario)
Soheil Parsa (Toronto, Ontario)

« Au nom de BMO Groupe financier, j’aimerais féliciter les excellents metteurs en scène faisant partie de la liste des finalistes pour l’obtention du Prix Siminovitch de théâtre 2007. Le jury a étudié les candidatures de nombreuses personnes au talent impressionnant cette année. Je tiens à remercier chacun des jurés pour tous leurs efforts au cours des délibérations », a déclaré Gilles Ouellette, président et chef de la direction, groupe Gestion privée, BMO Groupe financier.

« Les quatre metteurs en scène au talent hors du commun que les membres du jury ont retenus comme finalistes pour l’obtention du Prix Siminovitch de cette année témoignent clairement de la richesse et de la diversité des artistes œuvrant dans le domaine du théâtre au Canada », a pour sa part déclaré Leonard McHardy, président du jury, Prix Siminovitch de théâtre. « Chacun de ces metteurs en scène possède son propre style, unique et très personnel, que le jury a choisi afin d’en faire la reconnaissance en l’intégrant à cette impressionnante liste de finalistes. »

Outre M. McHardy, les membres du jury sont les suivants : Geneviève Billette, auteure, traductrice et récipiendaire du Prix Siminovitch du protégé 2002; Katrina Dunn, metteure en scène et productrice; Valerie Moore, metteure en scène, chorégraphe et enseignante; et Carlo Guillermo Proto, metteur en scène, producteur et écrivain.

À propos des finalistes

news_news_26_clip_image002

Brigitte Haentjens
Selon le jury du Prix Siminovitch, « …Brigitte vit une relation intense et sans tabous avec son public, ce qui inspire son œuvre, l’enrichit, et en constitue l’essence même. Son œuvre affiche une grande intensité intellectuelle, qui, associée à une collaboration soutenue et de longue date avec les acteurs, se traduit par un théâtre stimulant et des plus éclectiques. »

Brigitte Haentjens est une metteure en scène de théâtre canadienne. Elle a étudié le théâtre à Paris, avant de s’installer en Ontario, en 1977, où elle a assuré la direction artistique du Théâtre du Nouvel-Ontario durant huit ans. De 1991 à 1994, elle a été directrice artistique de la Nouvelle Compagnie Théâtrale, à Montréal, puis, de 1996 à 2006, elle a agi en tant que co-directrice artistique du Carrefour International de Théâtre de Québec. Mme Haentjens dirige également depuis 1977 sa propre compagnie théâtrale, Sibyllines, qu’elle a fondée pour y approfondir sa démarche artistique dans un contexte de plus grande liberté. Pour Sibyllines, elle travaille actuellement à une adaptation de la pièce Blasté(Anéantis / Blasted), de Sarah Kane, traduite par Jean-Marc Dalpé, mettant en vedette Paul Ahmarani, Céline Bonnier et Roy Dupuis, et qui doit prendre l’affiche au printemps 2008, de même qu’à l’élaboration d’un certain nombre de nouveaux projets.

news_news_26_clip_image004

Ron Jenkins
« Tout au long de sa carrière, Ron a multiplié les efforts en vue de faire connaître les dramaturges de l’Ouest canadien à l’ensemble du pays », a déclaré le jury. « Il possède une grande sensibilité sur le plan visuel, et nous sommes très enthousiastes à l’idée de ce qu’il pourra apporter au théâtre canadien au cours des années à venir. »

Ron Jenkins est un metteur en scène et producteur canadien, l’un des membres fondateurs du November Theatre. À titre de directeur artistique du Workshop West Theatre d’Edmonton, de 2000 à 2006, M. Jenkins a présenté de nouvelles pièces canadiennes saison après saison, oeuvrant souvent en tant que dramaturge. Il dirige actuellement une adaptation de la pièce What the Butler Saw, à l’université de l’Alberta. Il dirigera ensuite un spectacle au bénéfice de Ground Zero à Calgary, puis il se rendra à New York pour travailler à la pièce Bash’d, son spectacle Off Broadway qui prendra l’affiche au printemps.

news_news_26_clip_image006

Alisa Palmer
Selon le jury, « …l’œuvre d’Alisa sonde les profondeurs du subconscient et de l’imagination, offrant un résultat profond, sombre et théâtral. Son œuvre est en constante progression, et sa vision est claire en matière de direction artistique. Une telle clarté ne peut que séduire, et, au vu de l’ensemble de son œuvre, elle est souvent prise pour acquise. »

Alisa Palmer est une metteure en scène et dramaturge canadienne. Alisa travaille comme metteure en scène dans de nombreux théâtres, petits et grands, dans tout le pays, s’efforçant essentiellement de porter sur les planches de nouvelles pièces canadiennes. Elle est la cofondatrice et codirectrice de Froth Productions, une compagnie de performances interdisciplinaires dont les spectacles primés ont été présentés dans des théâtres, des séminaires universitaires et des magasins en faillite. Mme Palmer a déjà fait partie de la liste des finalistes pour l’obtention du Prix Siminovitch, en 2004. Elle travaille actuellement à la mise en scène de la pièce East of Berlin, d’Hannah Moscovitch, au Tarragon Theatre.

news_news_26_clip_image008

Soheil Parsa
« Artiste dont l’œuvre est axée sur la collaboration, M. Parsa fait preuve d’un imaginaire incroyablement convaincant, soutenu par un texte d’une grande poésie », a déclaré le jury. « L’œuvre de M. Parsa dans le domaine du théâtre indépendant s’étend bien au-delà des ressources limitées qui sont mises à sa disposition. »

Soheil Parsa est un metteur en scène, acteur, écrivain, dramaturge chorégraphe et enseignant maintes fois primé, dont la carrière professionnelle au théâtre s’étend sur vingt-neuf années et deux continents. L’œuvre de M. Parsa s’inspire de son expérience personnelle en Iran, et se concentre sur l’oppression et la perte de liberté (en particulier la perte du pouvoir d’expression). Son art donne la parole à ceux qui sont souvent marginalisés ou sous-représentés. Sa prochaine mise en scène sera une adaptation de la pièce En attendant Godot, de Beckett, qui sera produite par la Modern Times Stage Company, au Young Centre, au mois de mars 2008.

Une biographie détaillée ainsi que des photos de chaque finaliste sont disponibles sur demande.

Le processus de sélection
Le jury a étudié la candidature de metteurs en scène professionnels du Canada qui ont permis, grâce à leur travail, au théâtre canadien de progresser au cours des dernières années, tout en influençant et en inspirant de plus jeunes artistes de théâtre. Ainsi, au cours des 10 années précédant leur nomination, les nominés auront contribué de façon significative, sur le plan de la créativité, à un minimum de trois projets théâtraux d’envergure au Canada. Les jurés ont évalué l’originalité dont ont fait preuve les candidats, leur sens de l’évolution, la croissance de leur maturité, la poursuite de leur expérimentation, de même que leur influence sur le public et sur de plus jeunes artistes. Ils se sont également demandé si l’artiste mis en nomination était à une étape de sa carrière où la reconnaissance et les ressources associées à la remise du prix exerceraient une influence importante, en l’encourageant à aller plus loin dans la poursuite de son œuvre.

À propos du Prix Siminovitch
Le Prix Siminovitch de théâtre a été créé en 2001, en hommage au scientifique de renom Lou Siminovitch et à feue son épouse Elinore, auteure dramatique. Parrainé par BMO Groupe financier, le plus important prix annuel récompensant les arts du théâtre au Canada souligne les réalisations dans les domaines de la mise en scène, de l’écriture dramatique et de la scénographie, par rotation et selon des cycles de trois ans. Le tout premier prix, en 2001, a ainsi été attribué à Daniel Brooks, metteur en scène de Toronto; en 2002, le prix a été remis à Carole Fréchette, dramaturge de Montréal; le prix de 2003 a été octroyé à Louise Campeau, conceptrice de Montréal; en 2004, c’est Jillian Keiley, metteure en scène de St. John’s, qui s’est vue remettre le prix; en 2005, le dramaturge John Mighton, de Toronto, a obtenu le prix; enfin, en 2006, le prix a été attribué à la conceptrice de décors et de costumes torontoise Dany Lyne. Le récipiendaire reçoit la somme de 100,000$, de laquelle 25,000$ sont remis à un protégé ou à un organisme de son choix.

Personne-ressource : 
Lucie Gosselin, Montréal, lucie.gosselin@bmo.com, (514) 877-8224

Back To Top
×Close search
Rechercher