Aller au contenu

Piquant la vedette: Stéphanie Jasmine & "Terrasse"

Image : Nom, Titre, Description

Stéphanie Jasmin s'assoit pour discuter de son processus créatif dans la conception de projections scéniques et vidéo pour Terrasse, qui ouvrira ses portes le 15 mai à La Colline à Paris. La pièce de Laurent Gaudé explore les thèmes de la survie et du traumatisme à la suite des attentats de novembre 2015 à Paris.

Toutes les séquences de projection de Jasmin sont tournées à Paris, où elle descend dans la rue avec des caméras cinématographiques, en quête d'inspiration.

Pour Jasmin, le défi de Terrasse onsiste à transmettre la profondeur émotionnelle du texte sans recourir à des effets spéciaux tape-à-l' œil. Compte tenu du sujet sensible, elle opte pour un décor minimaliste, mettant en vedette une scène noire avec quatre grands panneaux de plancher mobiles qui s'élèvent et s'enfoncent, rappelant les plaques tectoniques, le tout créant une atmosphère d'instabilité et d'introspection. Jasmin équilibre minutieusement le décor minimaliste avec des projections-vidéo, visant à capturer la nature intime du texte sans noyer la puissance émotionnelle des récits des survivants.

La projection-vidéo sert de film parallèle, capturant des détails du quotidien à Paris qui complètent le drame sur scène. Jasmin a souligné sa prédilection pour le filmage de la réalité, qui présente une perspective inaltérée et authentique qui s'harmonise avec la nature poétique mais concrète de la thématique de la pièce.

Son processus créatif consiste à explorer son environnement d’un œil vif afin de trouver le langage visuel juste. Au cours du tournage, les détails, tels que les chaises ou les tunnels de métro, deviennent une facette empirique mais essentielle de son travail. La conception de la projection reste fluide, permettant son évolution au cours des répétitions durant lesquelles elle s'ajuste avec les interprètes, assurant la cohérence et la résonance émotionnelle de l’œuvre.

L'approche de Stéphanie Jasmin envers les projections-vidéo pour Terrasse tresse un décor minimaliste mais évocateur avec des éléments visuels qui ont un écho émotionnel, exhibant son engagement envers la sincérité, et une compréhension émotionnelle nuancée des thèmes de la pièce. La manière dont elle incorpore la projection en tant qu'élément vivant et évolutif enrichit l'expérience théâtrale, ajoutant des couches d'émotion et de profondeur au récit.

Terrasse ouvre ses portes le 15 mai au Théâtre National La Colline et sera présenté jusqu'au 9 juin.

Partager

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *