skip to Main Content

C’est avec une grande tristesse que nous partageons la nouvelle du décès du Dr Lou Siminovitch.

Voici un message de John Mighton, lauréat du prix Siminovitch, sur ce que passer du temps avec Lou représentait pour lui.


On a beaucoup écrit sur les réalisations scientifiques du Dr Lou Siminovitch qui ont changé le monde. Je ne vais pas essayer d’ajouter aux discussions sur son travail intellectuel, mais je vais partager une observation sur un aspect de son caractère et de son esprit qui m’est apparu au cours de nos conversations et de celles que j’ai eues avec des personnes qui ont bénéficié du prix Siminovitch.

Compte tenu de l’ampleur de ses réalisations, Lou était sans doute la personne la plus humble que j’aie jamais rencontrée. Et il avait également l’un des esprits les plus engagés et les plus curieux que j’aie jamais rencontrés. Lors des célébrations du prix Siminovitch, Lou ne parlait jamais de lui-même ni de ses remarquables réalisations. Il cherchait plutôt à faire connaissance avec les personnes présentes et ses conversations étaient animées par une véritable curiosité sur la façon dont les artistes travaillent, pensent et font des découvertes.

Je crois que ces deux facettes de sa personnalité – sa profonde humilité et son intense curiosité – étaient liées et contribuent à expliquer comment un seul individu pouvait changer pour le mieux tant de vies et tant de domaines de pensée.

Alexandre Soljenitsyne a écrit un jour : « C’est une loi universelle de l’éducation : l’intolérance est le premier signe d’une éducation inadéquate. Une personne mal éduquée se comporte avec une impatience arrogante, alors qu’une éducation vraiment profonde engendre l’humilité. » Je pense que l’humilité naturelle de Lou était constamment renforcée par l’étendue et la profondeur de son expérience. Et son humilité lui a donné une ouverture à l’échec et au doute de soi qu’une personne doit embrasser pour acquérir cette expérience et devenir un grand scientifique.

Lou et Elinore Siminovitch étaient tous deux des innovateurs passionnés dans le domaine des arts et des sciences et partageaient un même éventail d’intérêts. Le prix qu’ils ont inspiré a donné à de nombreux artistes les moyens et l’élan dont ils avaient besoin pour suivre leur propre curiosité et devenir de meilleurs artistes en apprenant et en prenant des risques en permanence.

À une époque où l’ignorance a souvent plus de poids que la science, et où les gens sont poussés à agir avec une impatience arrogante, le caractère et l’esprit de Lou devraient nous donner de l’espoir. Nous avons perdu quelqu’un qui incarne le type de penseur et de citoyen dont nous avons besoin aujourd’hui plus que jamais. Mais d’après l’effusion de chagrin et d’appréciation qui a accompagné la nouvelle de sa mort, il est clair que Lou continuera à nous enseigner et à nous inspirer même dans sa disparition, et que son exemple nous aidera à trouver une voie à suivre.

John Mighton, Lauréat du prix Siminovitch 2005


Vous êtes invités à ajouter vos pensées et vos souvenirs dans les commentaires ci-dessous. Ils seront partagés avec la famille Siminovitch.

N’hésitez pas non plus à vous joindre à nous pour le prochain Forum Siminovitch, qui rendra hommage à Lou et Elinore et au prix qu’ils ont inspiré.

La clé de la créativité : Intersection entre l’art et la science
Le 29 avril 2021 à 19 h 00 HNE
Inscrivez-vous ici

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
Rechercher